En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies, afin que nous puissions vous proposer un service adapté et de qualité ×
Comment créer un potager urbain ?

Comment créer un potager urbain ?

Envie de cultiver vos propres fruits et légumes sur votre terrasse ou balcon ? Créez un potager urbain grâce à notre tutoriel facile et économique pour réussir vos premières cueillettes !

Mon extérieur


Choisir le bon emplacement

Pour une culture réussie de vos légumes et plantes aromatiques, il est important qu’ils bénéficient d’un bon ensoleillement. Ainsi, que vous choisissiez d’installer votre mini-potager sur votre balcon ou sur votre terrasse, vos plants doivent pouvoir être exposés entre 4 et 6 heures au soleil par jour. Si vous choisissez plutôt d’installer un mini potager en intérieur, privilégiez les rebords de fenêtres. Ainsi, vos plantations jouiront à la fois d’un bon ensoleillement et d’une bonne aération.

Pour la mise en place de votre mini potager, procurez-vous des pots rectangulaires de différentes tailles en fonction de l’espace disponible. Vous pourrez ainsi jouer également sur l’aspect décoratif et installer de grands pots au sol et de plus petits pots en hauteur. Si vous avez un espace réduit comme un petit balcon, optez pour une étagère échelle murale. En plus de donner un aspect élégant, vous pourrez disposer vos semis en hauteur, de quoi vous épargner le mal de dos !

Assurez-vous que vos pots aient bien des trous en dessous afin de permettre l’élimination de tout excès d’eau. Dans ce sens, prévoyez des soucoupes pour récupérer l’eau afin d’éviter de salir votre balcon ou votre terrasse. Ensuite, prévoyez un sac de terreau universel, une pelle, un arrosoir et bien évidemment, les graines ou les jeunes plants que vous comptez ensemencer.

Quelles plantations privilégier ?

Pour les débutants, la création d’un potager avec des mini-légumes est conseillé aussi bien pour sa facilité d’exécution que la satisfaction instantanée qu’il va vous procurer ! Imaginez votre apéro aux légumes de votre jardin ! Les tomates cerises, des radis, des mini-carottes, des navets miniatures ou même de petits piments sont vendus dans des pots, prêts à être replantés ou en sachet pour être semés.

Pour ce faire, humidifiez préalablement la motte de tomate cerise puis plantez-la dans votre pot. Ensuite ajoutez dans votre pot, les graines de carottes et de navets en les aspergeant tout autour des plants de tomate. Il est recommandé d’opter pour un grand pot (environ 40 cm de diamètre pour 40 cm de hauteur). En effet, la tomate est une plante qui a besoin d’un volume de terre assez conséquent pour pousser.

Privilégiez les fruits et légumes ou plantes aromatiques qui poussent aisément même dans des espaces réduits. Quelques-uns de ces légumes et plantes sont : les tomates, les radis, les courgettes rondes, les différentes sortes de salade, les fraises la sauge, le basilic, la menthe, la ciboulette, etc.

Découvrez notre article « Faire pousser ses plantes aromatiques »

Les bonnes associations

L’un des grands avantages qu’offrent ces mini-plantes est la possibilité d’être associées. Ainsi, vous optimisez l’espace pour un résultat de pousse et d’esthétique de qualité.

En effet, en associant la laitue aux radis et aux navets, celle-ci les protège contre les puces de jardin. Plantez des micro-mottes de laitue préalablement trempées et disposez tout autour des graines de radis et/ou de navets.

Mélangez des variétés remontantes et des variétés décoratives de fraisiers en faisant attention de donner à chaque plant un diamètre de 25 cm. Ensuite, vous pourrez disperser tout autour de ces plants des graines de mesclun.

Avec la tomate, vous pouvez rajouter du basilic. Choisissez différentes variétés de basilic pour jouer davantage sur l’aspect décoratif et olfactif. Notez que le basilic tout comme la tomate a besoin de chaleur (au moins 15°C) et de 6 heures d’ensoleillement par jour.

La carotte et le radis représentent également une paire gagnante. En effet, la carotte adoucit la saveur du radis tandis que ce dernier repousse l’araignée rouge.

Si plusieurs plantes s’associent très bien, il y en a qui ne se supportent pas en raison de leur volume d’expansion ou encore de leur réseau racinaire. Ainsi, n’associez pas de la tomate à de la betterave, de la pomme de terre ou encore à du fenouil. Ni la carotte à de l’aneth ou de la betterave. Une autre association à éviter est le brocoli et la fraise. Idem, la laitue ne s’entend pas bien avec l’épinard, le tournesol et le persil.

Enfin, à chaque fois que vous réalisez vos plants, n’oubliez pas de remuer légèrement la terre pour bien couvrir vos graines puis tassez la terre avant d’arroser délicatement et régulièrement.

Il n’aurait jamais été aussi facile de faire pousser soi-même ses légumes et ses plantes aromatiques sur sa terrasse ou à son balcon ! Pour plus de conseils d’experts et d’aide dans l’entretien de votre potager, notamment pendant les vacances, n’hésitez pas à faire appel à un jobeur jardinier de YoupiJob.

Articles similaires

Comment créer un potager collectif ?

Agir au quotidien concrètement pour préserver la planète passe aussi par consommer des fruits et ...

Comment entretenir sa terrasse ou son balcon en hiver

Même en plein hiver, les passionnés du jardinage ont toujours une bonne raison pour sortir chouch...

Comment protéger mes plantes contre le froid ?

Avec le vent, l’humidité et les chutes de température, les plantes s’affaiblissent. Pour favorise...

Besoin d'aide ? Trouvez quelqu'un pour vous aider

Demander un service

Réalisez des jobs et augmentez vos revenus

Devenir jobeur