En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies, afin que nous puissions vous proposer un service adapté et de qualité ×
A quel âge peut-on laisser son enfant tout seul à la maison ?

A quel âge peut-on laisser son enfant tout seul à la maison ?

Vous rentrez tard du travail ou vous devez vous absenter quelques heures ? Vous vous demandez alors à partir de quel âge vous pouvez le laisser tout seul à la maison. En journée, après l’école, le soir, découvrez nos conseils pour prendre cette décision délicate.

Ma famille


Que dit la loi ?

Si dans le code pénal l’âge de la maturité civile est fixé à 18 ans révolus, il n’y a pas vraiment de textes parlant de l’âge à partir duquel vous pouvez laisser votre enfant seul à la maison. La notion de délaissement parental n’implique que des situations extrêmes comme le fait de laisser son enfant de moins de 15 ans tout seul pendant une longue période et/ou d’avoir délibérément choisi d’abandonner son enfant. Ce qui est très loin d’être votre cas puisque vous comptez laisser votre enfant juste pour quelques heures !

Ainsi, la décision de laisser votre enfant seul reposera beaucoup plus sur des critères liés à sa personnalité et à son niveau de maturité. Ceci étant, laisser seul un enfant de moins de 10 ans est jugé assez irresponsable par la plupart des parents.

Les conditions à prendre en compte

L’âge de discernement chez un enfant tourne autour de 12 ans. S’il est possible pour un enfant de rester seul à la maison à cet âge quelques heures dans la journée (après l’école par exemple), il sera beaucoup plus difficile à cet âge de lui donner de grandes responsabilités, comme de garder ses jeunes frères et sœurs ou de se préparer à manger. En effet, laisser un enfant seul à la maison toute une journée ou toute la nuit est une possibilité que la plupart des parents n’envisagent qu’à partir de 16 ans.

Lorsque vous décidez de laisser votre enfant seul à la maison que ce soit en milieu de journée, en soirée ou pour la nuit, le critère le plus important est le niveau de maturité et de responsabilité de l’enfant. Pour évaluer cela, référez-vous à la façon dont il gère ses émotions et différencie imaginaire et réalité. Aussi, faites attention à sa faculté à respecter les consignes, à son degré d’autonomie même quand vous êtes là (sait-il s’occuper tout seul avec ses jouets, activités favorites, devoirs, etc. ?), à ses réactions en cas d’imprévus, à ses niveaux d’inquiétudes ou d’angoisses. Ces différents aspects vous aideront à évaluer si votre enfant serait capable de rester seul quelques heures ou toute une nuit.

Un autre aspect important à prendre en compte est la durée et la fréquence à laquelle votre enfant restera seul. Plus le temps sera long, plus il ressentira le besoin de vous voir. Ainsi, assurez-vous de choisir à l’avance avec lui les activités (lecture, visionnage de films, devoirs, dessins, etc.) qu’il pourrait faire afin d’occuper son temps.

Par ailleurs, le fait de lui permettre d’inviter des copains à passer ce temps libre avec lui reste une bonne idée à condition de bien choisir les personnes qui seront avec lui en votre absence. Alors, vous pourrez simplement téléphoner pour vous assurer que tout se passe bien ou demander à un voisin/gardien de vérifier de temps à autre en passant chez vous.

Le préparer à son autonomie

Vous pouvez préparer votre enfant à être autonome en vous absentant progressivement pendant de courtes périodes, tout en lui expliquant où vous allez, ce que vous allez faire et pendant combien de temps. Vous pouvez commencer par une simple promenade de 5 minutes, ensuite aller faire des courses chez l’épicier pendant 15 minutes, par la suite aller au supermarché pour 1 heure et ainsi de suite.

Aidez-le à développer les bons réflexes comme l’utilisation de l’œilleton de la porte quand quelqu’un sonne, l’utilisation de l’interphone, le fait de vérifier que la ou les porte(s) d’entrée sont bien fermées, de garder les numéros d’urgence à composer en cas de pépins près du téléphone, savoir quoi dire au téléphone en votre absence quand quelqu’un vous demande, etc.

Toujours dans ce sens, veillez également à l’alerter sur les interdits tels que ne pas s’approcher de la bonbonne de gaz ou de la cuisinière (pour les plus petits), ne pas jouer avec des allumettes, ne pas ouvrir à des inconnus voire même à des personnes qu’il connait dont vous n’étiez pas prévenu de la visite, ou encore ne pas s’approcher des produits dangereux comme les outils de bricolage ou les produits de ménage toxiques ou autres (dont vous auriez de préférence condamné l’accès).

Il est toujours difficile de prendre la décision de laisser son enfant tout seul à la maison lorsque l’on doit impérativement s’absenter. Ces conseils devraient vous aider à le rendre autonome, pas à pas. Toutefois, sachez qu’en cas d’imprévu, il y a toujours une baby-sitter de la communauté YoupiJob près de chez vous.

Articles similaires

Connaitre la qualité de l’eau des plages

Avec la saison estivale et les vacances, qu’il est bon de se baigner dans l’eau de mer ! Mais ava...

Comment maîtriser son budget vacances ?

Il n’est pas toujours évident de gérer son budget vacances, d’autant plus lorsque l’on part avec ...

Décrypter le langage des ados

En cette journée mondiale des Emojis, ces petits symboles ou émoticônes qui fleurissent sur les S...

Besoin d'aide ? Trouvez quelqu'un pour vous aider

Demander un service

Réalisez des jobs et augmentez vos revenus

Devenir jobeur